Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 09:22

A la Foire internationale d'art contemporain de Paris, les œuvres de femmes restent rares, remarque Le Quotidien de l'Art.

L'activisme des Guerilla Girls a porté ses fruits en Angleterre ou aux États-Unis, mais pas encore en France. A la récente Freize Masters de Londres, 11 des 23 stands étaient dédiés à des artistes femmes, remarquait The Art Newspaper.

En revanche à la FIAC (qui se tient du 24 au 27 octobre au Grand Palais), quelques œuvres de femmes « sont bien disséminées ça et là », comme cette « pièce 'couillue' d’Annette Messager présentant un phallus juché dans un escarpin. Mais seuls deux exposants réservent vraiment leurs cimaises à la gent féminine », relève Le Quotidien de l'Art.

Les femmes ont historiquement été confrontées aux barrières posées par les comportements sexistes dans l'art contemporain – un « certain ostracisme aussi bien féminin que masculin », d'ailleurs.

La nouvelle génération semble toutefois sortir de l'ombre. En découvrant ces femmes artistes, « les gens se rendent compte qu’il y a un corpus impressionnant qui a été caché », observe la galeriste Anke Kempkes. « On réintègre désormais les femmes dans la narration officielle », estime pour sa part Camille Morineau, conservateur au Centre Pompidou qui fut la commissaire de l’exposition elles@centrepompidou.

Illustration : une oeuvre d'Annette Messager dans le catalogue de la FIAC

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article

commentaires