Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 17:30

Monsieur la députée (bis)

Lors des débats sur la loi sur l'accès au logement défendue par la ministre Cécile Duflot le 15 janvier dernier, Le Lab a repéré une nouvelle séquence de résistance à la féminisation de l'Assemblée nationale : le député UMP Julien Aubert ne s’adressait qu’à « Madame le président », en l’occurrence la députée socialiste Sandrine Mazetier, qui présidait la séance.

« Madame la présidente », corrigeait alors l’intéressée. Et le député Julien Aubert, qui fut l’un des marathonien de l’opposition au "mariage pour tous", de poursuivre comme si de rien n’était, appelant également Cécile Duflot « Madame le ministre ».

Et Sandrine Mazetier, de clore les échanges : « Monsieur la députée, vous étiez la dernière oratrice inscrite, donc la discussion générale est close ».

Ce n'est pas la première fois que les élues recourent à ce genre de répartie (voir « Monsieur la député » Accoyer).

Rappelons que depuis 1998, une circulaire de Lionel Jospin préconise le féminin « pour les noms de métier, fonction, grade ou de titre », même si l’Académie française, peu encline à ce genre de progrès, est debout sur les freins face à la féminisation .

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry
commenter cet article

commentaires