Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 11:03

inShare

Passes d'armes entre Démocrates et Républicains autour d'une loi sur l'égalité salariale. Avec en tête le vote des femmes aux élections législatives de la fin d'année.

La question des écarts de salaires entre hommes et femmes, portée sur le devant de la scène en France le 7 avril à l'occasion de l'Equal Pay Day, l'est également outre-Atlantique. C'est en effet le 8 avril qu'était fixé l'Equal Pay Day aux États-Unis, où une femme gagne en moyenne, au cours d'une année, 77% de ce que gagne un homme.

Lors de son discours 2014 sur l'état de l'Union, fin janvier, Barack Obama avait déjà évoqué cette situation. « Une femme a droit, à travail égal, à un salaire égal », avait asséné le président U.S., sous les applaudissements nourris des élus et élues (quatre fois moins nombreuses) du Congrès.

Une loi déjà bloquée deux fois

Et ce mercredi 9 avril, à Washington, les Sénateurs sont appelés à voter une nouvelle loi pour l'égalité salariale. Déjà, au tout début du premier mandat de Barack Obama, en 2009, le Congrès avait adopté une loi sur le salaire égal qui facilitait les actions en justice des salariées s'estimant discriminées.

Les Démocrates portent aujourd'hui cette nouvelle loi, Paycheck Fairness Act, qui prévoit de renforcer la protection des salariées réclamant une augmentation et de développer les statistiques sur les écarts de salaires. Mardi 8 avril, Barack Obama a signé un décret mettant en œuvre ces mesures dans les services publics fédéraux.

Mais la bataille autour du Paycheck Fairness Act a surtout valeur de communication politique, estime la presse U.S. Le projet de loi a déjà été porté deux fois par les Démocrates devant le Sénat, et deux fois il a été bloqué par la minorité républicaine. Le scénario devrait se reproduire ce mercredi.

En quête du vote des femmes

Si les Démocrates attirent ainsi, à nouveau, l'attention sur le texte, note ainsi le New York Times, c'est pour s'assurer la majorité du vote des femmes aux élections législatives de la fin d'année, alors que les sondages ne sont pas bons. Durant sa dernière campagne, Barack Obama s'était posé en candidat des femmes. Avec succès : lors des deux scrutins qui l'ont porté à la Maison Blanche, il a pu compter sur une avance de 10 points dans l'électorat féminin.

Mardi 8 avril, dans son discours à l'occasion de l'Equal Pay Day, il a mis les élus républicains au défi : « S'ils veulent montrer qu'ils prennent vraiment en considération le fait que les femmes puissent être payées comme les hommes, ils peuvent commencer demain ».

Le Parti républicain n'a pas cherché à éviter cette bataille de communication dont les femmes sont à la fois le sujet et l'enjeu. Ce même 8 avril, il a publié un communiqué pour relever que dans l'équipe de la Maison Blanche, le salaire des femmes équivaut à 88% de celui des hommes. Et asséner des chiffres selon lesquels, sous la présidence Obama, la situation économique des femmes a décliné.

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article

commentaires