Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 20:25
France Procès du Carlton. :
Patric Jean, réalisateur de la domination masculine, porte-parole de Zéromacho, mouvement abolitionniste, fait le point sur le procès du Carlton.

Que pensez-vous de la façon dont les médias traitent du procès du Carlton. Il semble que le discours des journalistes a quelque peu évolué ?

Il y a très clairement une évolution. Par exemple Laurent Joffrin dans son édito du 3 février dernier a tenu un discours très surprenant puisqu’il dit «La marche vers l’égalité des deux sexes proscrit désormais qu’on use de l’autre comme d’un simple moyen». il y a aussi Yves Calvi qui s’insurge « on a affaire à des réseaux mafieux, abominable, à de la traite humaine» (voir le montage vidéo de Zéromacho ci-contre).

Aujourd’hui, notre parole considérée jusqu’alors comme extrémiste, comme ultra universaliste semble partagée ! De plus nous étions considéré comme prudes surtout au moment où nous avions dénoncé les positions des » 343 salauds » (1)

Donc à la faveur du procès du Carlton, une bonne partie de la presse dénonce les brutalités, les violences que vivent les victimes de la prostitution. Ainsi la presse a parlé de cette jeune femme prostituée de 19 ans ayant perdu connaissance dans les toilettes et qui est violée par plusieurs hommes.

Ce que démontre ce procès c’est que l’image du « client » prolétaire esseulé ne tient plus mais que l’on a affaire à la bonne bourgeoisie propre sur elle. Ce sont les victimes qui sont du côté des classes populaires. Et pour cause…

Avant le procès Carlton, nous avions été surpris par l’importante couverture médiatique de la marche de Rosen Hicher Les esprits changent, les mentalités évoluent.

En tant que mouvement militant pour l’abolition de la prostitution, pourquoi à votre avis, la loi votée à l’Assemblée nationale n’est elle pas encore à l’ordre du jour au Sénat ?

Pour l’instant on sent bien qu’il y a au Sénat un certain nombre de personnes qui ne veulent pas que la loi (2) soit votée et pas forcément uniquement des personnes de droite.
Il y a des socialistes, et non des moindres, qui ont soutenu DSK n’ignorant rien des violences qu’il avait fait subir à nombre de femmes. Qui a intérêt à stopper la discussion de la proposition de loi ou à la renvoyer en commission pour mieux l’enterrer? Nous posons aujourd’hui la question à Jean-Pierre Godefroy (président de la commission spéciale du Sénat et membre de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes), et à Jean-Marie Le Guen (secrétaire d’Etat chargé des relations avec le parlement).

Ce procès met en évidence le fait qu’il y a des brutalités qui sont légales. Ce dont est accusé DSK c’est d’avoir prêté son appartement dans lequel des violences sexuelles ont eu lieu. De toute évidence certains élus veulent que ces brutalités restent légales et que l’on ne pénalise pas le «client» !

Où en est le travail de Zéromacho sur la prostitution ? Le mouvement n’a t-il pas la volonté de travailler sur d’autres sujets ?

Il y a des pays où Zéromacho gagne du terrain comme en Allemagne. C’est important pour nous car il s’agit d’un pays où la prostitution a été légalisée. De plus en plus d’Allemands se sentent concernés par la question de l’abolition. Zéromacho a une plus forte visibilité aujourd’hui dans les médias allemands.
La leçon du procès du Carlton est que tout ce que l’on dit depuis le début du mouvement commence à être reconnu comme juste : la prostitution n’est que violences et brutalités. La plupart des hommes n’ont aucun désir pour ça !

Zéromacho veut travailler plus largement sur les questions d’égalité et sur la remise en question des privilèges masculins, comme le partage des tâches domestiques.Nous allons recommencer l’action « tâches ménagères » lire l’article de 50-50 magazine à l’occasion de la fête des mères, dans sept pays et dans quinze villes de France.

Comment va un autre des porte-paroles de Zéromacho, Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo ?

Gérard se met en peu en vacances de Zéromacho pour des raisons évidentes. On attend son retour avec impatience.

Propos recueillis par Caroline Flepp 50-50 magazine

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans i
commenter cet article

commentaires