Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 18:40


La Région mobilise une première enveloppe de 5 M€ pour les éleveurs
Réunie en Commission permanente ce vendredi 18 septembre 2015, la Région Rhône-Alpes a
confirmé sa mobilisation aux côtés des éleveurs touchés par la sécheresse en votant en urgence une première enveloppe de 5 M€.
Une enveloppe complémentaire sera proposée lors de prochaine session de la Commission
permanente, le 16 octobre.
S’ajoutant au contexte de crise que traverse la filière de l’élevage, l’épisode de sécheresse
exceptionnel qui a sévi cet été en Rhône-Alpes a fragilisé encore davantage les éleveurs qui ont dû acheter du fourrage pour alimenter leur cheptel. Cette situation entraîne des dépenses imprévues qui pèsent sur les trésoreries des exploitations déjà en difficulté.
Cette première enveloppe permettra de verser rapidement les premières aides et de réduire la
charge financière des éleveurs, conformément aux engagements pris cet été. « Il faut éviter que les éleveurs ne décapitalisent leur exploitation en vendant des animaux pour ne pas avoir à supporter les surcoûts liés à l'achat d'aliments et compromettent l'équilibre économique à moyen terme de leur exploitation » expliquent Jean-Jack QUEYRANNE, le Président de la Région Rhône-Alpes et Michel GREGOIRE, Vice-président délégué à l’Agriculture et au développement rural.
La solidarité régionale sera accessible, d’une part, aux éleveurs de bovins, ovins, caprins et chevaux,et d’autre part aux éleveurs de porcs et de volailles en autoconsommation de céréales. Le périmètre et la modulation de l’aide, établis en concertation avec les représentants agricoles seront également proposés à la session du 16 octobre, qui définira également le dispositif régional de soutien aux pisciculteurs professionnels d’étangs, également touchés par la sécheresse.
Le périmètre géographique retenu reposera sur des critères objectifs (données de Météo France, de l’INRA et de l’Etat) en cohérence avec les zones de la procédure de calamités agricoles. L’aide sera modulée en prenant en compte notamment : le nombre de têtes de bétail par exploitation ; les pertes fourragères ; la situation des agriculteurs en cours d’installation...
Ce sont entre 8 000 et 10 000 exploitations d’élevage agricole, notamment dans l’ouest de la région, qui ont été concernées cet été par ce phénomène climatique exceptionnel par sa durée (plus de 50 jours) et son intensité. Les pertes fourragères (herbe, maïs) sont estimées à près de 50% des récoltes annuelles, notamment dans le Rhône et la Loire et pour une grande partie de l’Ardèche et de l’Ain.

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans informations