Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 11:01

jeudi 3 décembre 2015 11:38 par Marina Fabre Laisser un commentaire

inShare1

Foreign Policy surprend. Pour la première fois son classement des « 100 penseurs du monde » compte autant – et même un peu plus – de femmes que d’hommes. Le magazine américain met notamment en avant Margot Wallstörm pour sa « politique étrangère féministe » mais aussi Anne Hidalgo pour son engagement écologique.

L’édition 2015 des « penseurs du monde » est « particulièrement diverse », souligne Foreign Policy, magazine américain spécialisé dans l’analyse des relations internationales. Diverse et réjouissante. Le magazine a cette année mis l’accent sur des engagements jugés positifs. « Si les événements de l’année dernière – de la montée de l’Etat Islamique à l’invasion de l’Ukraine par la Russie- ont symbolisé une fracture du monde, 2015 a montré que des blessures peuvent être guéries ».

Dans le classement, neuf catégories représentées et surtout, pour la première fois, la liste des 100 penseurs et penseuses est paritaire. Et même majoritairement féminine, à 50,4%. Une parité respectée et pas au rabais. Les femmes nommées le sont dans toutes les catégories et sans stéréotypes apparents. En 2012, la liste des 100 personnalités distinguées par Foreign Policy ne comptait qu’un tiers de femmes.

Margot Wallstörm nommée pour sa « politique étrangère féministe »

Ainsi c’est Angela Merkel qui se retrouve à la première place des « Decision-makers » (Décisionnaires) pour son engagement envers les réfugié.e.s. Le magazine, dont le classement a été effectué avant les attentats de Paris, note : « La chancelière est devenu un élément moteur pour réformer le système d’immigration cassé du continent ».

Une nomination sans surprise contrairement à celle de Margot Wallstörm, la ministre des Affaires étrangères suédoise, peu connue en France et qui occupe la deuxième place du classement. « Pour sa politique étrangère féministe », souligne le magazine. Une belle surprise donc pour celle qui a fait de l’égalité des sexes un but et une condition préalable à la réalisation de sa fonction : « la perspective des femmes, de la paix et de la sécurité sera intégrée dans toutes nos actions ». Cette ancienne représentante de l’ONU sur la violence sexuelle dans les conflits a clairement mis ses idées en pratique. En mars dernier elle dénonçait la censure saoudienne : « La liberté d’association, de réunion, de religion et d’expression sont non seulement des droits fondamentaux mais aussi des outils importants pour créer des sociétés dynamiques.» Elle évoquait aussi les droits des femmes.

L’écologie en avant, Anne Hidalgo récompensée

Et cette année encore, le magazine a choisi de récompenser des acteurs et actrices de l’écologie, comme cela avait été le cas en 2010. Dans la catégorie « innovateur/trice », Foreign Policy met en avant Theresa Dankovich, chercheure en nanotechnologies. Cette universitaire russe a créé un filtre fiable et efficace pour purifier l’eau. Il s’agit de « Page Drinking Papier », des « pages-filtres » qui permettent d’éliminer 99,9% des microbes, incluant la typhoïde et le choléra. Une révolution pour les pays du Sud.

Egalement pour son engagement écologique, la maire de Paris Anne Hidalgo est distinguée dans la catégorie « Steward ». Elle est la seule personnalité française de la liste. L’accent est mis sur ses actions en faveur d’un « Paris piéton » : « Le 27 septembre, la capitale de la France a courageusement accompli quelque chose que peu d’autres villes ont : un premier jour sans voiture », remarque Foreign Policy. Evoquant également l’interdiction des véhicules très polluants, la piétonnisation de la rive droite ou encore sa co-présidence avec Michael R. Bloomberg, maire de New-York, du sommet des élus locaux pour le climat durant la COP21, Foreign Policy conclut sur une citation d’Anne Hidalgo : « Partager nos expériences et apprendre des autres parce que c’est du dialogue, du débat et de nos savoirs collectifs que les solutions de demain émergeront ».

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes