Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2016 1 31 /10 /octobre /2016 16:34

 

 
 

Aucune féminisation dans le dernier bilan des matinales des radios dressé par l’Ina. Entre 17% et 22% de femmes invitées sur les grandes radios généralistes.


 

Les femmes, grandes oubliées des matinales de France Inter. C’est l’un des chiffres les plus frappants de l’analyse des matinales radio 2015 publiée par l’Ina (Institut national de l’audiovisuel) mercredi 26 octobre.

En 2014, 27% des invité.e.s de la matinale (le 7/9) de France Inter en semaine étaient des femmes, ce qui en faisait la radio généraliste tendant le plus vers la parité. Il faut dire que le patron de Radio France s’était engagé à atteindre la barre des 30%.

Voir : Les matinales des radios, toujours des ‘matimâles’

Mais patatras ! En 2015, elles n’étaient plus que 17% des invité.e.s du 7/9. Une dégringolade de 10 points. Ce qui fait de France Inter avec Europe 1, la radio qui a invité la part de femmes la plus faible dans ses matinales en 2015. Les deux autres radios généralistes déjà étudiées en 2014, Europe 1 et RTL, ont également vu – dans une moindre mesure – le pourcentage de femmes invitées baisser en 2015. Le constat positif est pour RTL, qui monte péniblement à 22% (+3 points en un an).

matinales2016

Globalement, l’étude de l’INA constate, « comme en 2014 une surreprésentation d’invités hommes dans les matinales, ce quelles que soient les chaînes » : de fait, en moyenne, 8 invités sur 10 sont des hommes. Les matinales sont toujours des « « matimâles ».

« Les radios invitent en proportion plus de femmes dans leurs matinales du week-end que dans celles de la semaine », observe aussi l’étude et c’était déjà le cas en 2014. Le phénomène est particulièrement observable dans les Matins de France Culture, où la part des invitées femmes est de 31 % en 2015, contre 20 % la semaine.

Dans ces matinales, ce sont les personnalités politiques qui occupent le devant de la scène. En l’occurence, des hommes politiques. Dans le Top 20 des invité.e.s par nombre de passage ne se trouvent que trois femmes. Marine Le Pen à la 5ème place, Nathalie Kosciusko-Morizet à la 12ème et Najat Vallaud-Belkacem à la 15ème. Elles figuraient déjà dans le Top 20 en 2014, en compagnie de Marisol Touraine qui cette fois ne s’y trouve pas.

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans informations