Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 10:28

De Sylvie Guillaume Députée européenne.

Trois jours après la journée internationale des droits des femmes, et contre toute attente, le Parlement européen a rejeté aujourd’hui un rapport d’initiative sur l’égalité entre les femmes et les hommes au sein de l’Union européenne en 2012.

Les deux mots qui nous viennent à l’esprit sont « honteux » et « désinvolte ».

Le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes est l’une des valeurs clés des sociétés modernes et pourtant, on le voit aujourd’hui, il ne s’agit en aucun cas d’un droit acquis. La violence à l’égard des femmes est un phénomène inacceptable, que nous devons sans cesse combattre. Le droit pour toute femme à disposer de son corps ne devrait plus faire l’objet de débats. Pourtant, les eurodéputé-e-s de droite qui ont voté aujourd’hui contre ce texte semblent ignorer les batailles menées de longue date pour l’égalité des droits, laissant ainsi triompher une vision réactionnaire de notre société. Le vote des Verts, divisés, est également troublant.

Une Européenne sur trois subit aujourd’hui des violences physiques ou sexuelles. Les atrocités qui se déroulent aujourd’hui en Syrie et ailleurs nous révulsent au plus au point. Aujourd’hui, par ce vote, c’est non seulement les femmes qui sont insultées et agressées, mais l’ensemble de la société, nos valeurs et le cœur de notre humanité.

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 10:26

14

Mar

Je me réjouis de la validation par le Conseil constitutionnel de la loi relative à la consommation. En effet, dès 2014, les consommateurs pourront bénéficier de ses principales mesures visant à améliorer la vie quotidienne et à libérer du pouvoir d’achat.

Je prends note cependant de la censure par le Conseil constitutionnel du registre national des crédits et ce, malgré la détermination du gouvernement et de la majorité à lutter contre le surendettement et l’exclusion sociale, et à responsabiliser davantage les établissements de crédits au moment de la décision d’octroi du prêt.

En rééquilibrant les pouvoirs entre consommateurs et entreprises, mais aussi entre professionnels dans le cadre des négociations commerciales, la loi relative à la Consommation contribue à soutenir la consommation moteur traditionnel de la croissance de notre pays.

Les dépenses des ménages pour acquérir des biens se sont inscrites en hausse de 0,8% au dernier trimestre 2013. Désormais, cette reprise doit être consolidée.

Retour sur les 10 bénéfices de ce texte de loi pour la Consommation:

Bénéfice 1 : obtenir réparation des préjudices du quotidien grâce à l’action de groupe

Dès 2014, l’action de groupe va offrir une voie de recours collectif efficace pour traiter les litiges de consommation de masse et pour réparer les préjudices économiques qui en découlent, ainsi que ceux résultant de pratiques anticoncurrentielles. Elle renforcera l’effectivité des règles protectrices des consommateurs.

Bénéfice 2 : résilier mes contrats d’assurance auto et habitation à tout moment

L’assurance est un poste de dépense obligatoire auquel les Français ne peuvent renoncer. Or, ces trois dernières années, les primes d’assurance multirisques habitation ont augmenté trois fois plus vite que l’inflation. La loi Consommation permet de résilier à tout moment ses assurances multirisques dès le terme de la première année. Ce nouveau droit permettra aux consommateurs de mieux faire jouer la concurrence, et contraindra les assureurs à une politique tarifaire plus raisonnable.

Bénéfice 3 : Diminuer le coût de mon assurance emprunteur

Aujourd’hui, la commercialisation de l’assurance emprunteur est très largement assurée par les banques. Lors de l’octroi d’un crédit immobilier, la banque propose à son client de souscrire son contrat d’assurance auprès d’elle, en même temps qu’il souscrit son prêt. Faute de temps et de peur d’entrer dans une négociation qui pourrait avoir un impact sur le taux du crédit préalablement négocié, les consommateurs acceptent généralement l’offre d’assurance proposée par leur banque. Au total, 200 millions d’euros de pouvoir d’achat sont rendus au consommateur.

Bénéfice 4 : Payer mes lunettes moins chères

Aujourd’hui, le prix moyen d’une paire de lunettes en France est deux fois supérieur au prix moyen pratiqué dans les pays voisins. La prise en charge par l’assurance maladie varie entre 4,44 euros et 31,14 euros. Le patient conserve à sa charge 205 euros en moyenne, et jusque 445 euros s’il n’a pas de complémentaire santé comme c’est le cas de 4,5 millions de Français. En ouvrant la distribution de lunettes et de lentilles, en sécurisant la vente par Internet et en l’inscrivant dans un parcours de soin obligatoire, là où aujourd’hui aucune régulation n’existe, la loi relative à la consommation renforce la concurrence, avec des baisses de prix attendues de l’ordre de 25%.

Bénéfice 5 : avoir un meilleur accès à certains produits de santé

La loi Consommation agit sur certaines dépenses contraintes dans le champ de la santé, en ouvrant la distribution des tests de grossesse et des produits d’entretien pour lentilles de contact hors des pharmacies (ou des magasins d’optique) afin d’en faire baisser les prix. En matière de tests de grossesse, la réalité de notre pays, c’est que ces tests sont trop onéreux pour certaines femmes. Demain, en autorisant leur distribution en dehors des pharmacies, une baisse sur les tests de grossesse de l’ordre de 30% est attendue.

Bénéfice 6 : aligner les tarifs sur la réalité des services rendus

La loi va mettre fin à toute une série de frais injustifiés et de petits péages du quotidien dont chacun avait oublié qu’ils pouvaient être remis en cause. Les consommateurs payeront dorénavant des prix plus justes, qui correspondront à la réalité des services rendus. Ainsi, les tarifs des parkings: facturés non plus à l’heure mais au quart d’heure, les frais de transfert de dossier lors d’un changement d’auto-école seront supprimés, comme également les montants injustement facturés par certaines maisons de retraite, les surcoûts facturés par les fournisseurs de services essentiels (énergie, eau, télécom) en cas de rejet de prélèvement bancaire qui seront eux aussi supprimés.

Bénéfice 7 : accéder à une consommation durable et responsable

Au cœur du quotidien des Français, la loi accompagne l’inclination des citoyens pour une consommation durable et responsable, génératrice d’emplois de proximité.

Bénéfice 8 : acheter et consommer en connaissance de cause

La loi va renforcer l’information des consommateurs pour que ceux-ci puissent acheter et consommer en connaissance de cause. Ainsi, la loi rend obligatoire la mention du « fait maison » sur les cartes des restaurants. Egalement, à ce jour, en France, seuls les produits naturels, agricoles et viticoles, sont protégés par des indications géographiques, qui informent le consommateur des qualités liées au terroir du bien qu’il consomme. La loi étend les indications géographiques aux produits manufacturés.

Bénéfice 9 : Être mieux protégé pour mes achats sur Internet

Le commerce en ligne fait partie intégrante de la vie des consommateurs. Pour que les consommateurs demeurent efficacement protégés dans ce contexte de développement rapide, la loi met en œuvre plusieurs mesures qui vont sécuriser le commerce en ligne. Ainsi avant l’achat, davantage d’informations seront mises à disposition du consommateur. De plus la loi Consommation prévoit une meilleure protection contre les ventes forcées et un remboursement sous 30 jours maximum.

Bénéfice 10 : Mettre fin au démarchage abusif

Le démarchage, qu’il soit réalisé par téléphone ou à domicile, est une pratique intrusive qui peut source d’abus. Afin de mieux protéger les consommateurs, la loi renforce l’encadrement du démarchage pour éviter ces abus. Dans le cadre du démarchage, la loi encadre les pratiques des vendeurs et interdit de prendre les paiements durant sept jours et le dispositif de lutte contre l’abus de faiblesse seront renforcé.

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 14:02

Pas de femmes à la mairie, ni dans le cockpit !

Share

Deux messages, en France et au Canada, témoignent de la persistance d'un sexisme primaire chez certains.

Difficile de tomber plus bas. Dans la semaine, la vitrine de la permanence de la candidate UMP aux municipales aux Sables-d'Olonne, Brigitte Tesson, a été taguée avec ce message : « Dégage, les femmes à la cuisine, pas à la mairie », écrit en grandes lettres blanches.

« Par cette dégradation, à deux jours de la Journée de la Femme, les rétrogrades ont démontré leur pitoyable imbécillité », a réagi Brigitte Tesson citée par Ouest-France. En soulignant : « Jamais dans ma vie étudiante et de médecin, je n’ai été confrontée à un tel sexisme. La politique reste malheureusement une exception. »

La politique... et le pilotage, semble-t-il. Car un autre message du même acabit a largement circulé dans les médias ces derniers jours. Il est l'oeuvre d'un passager qui a laissé ces mots sur une serviette après un vol interne de la compagnie WestJet, piloté par une femme, au Canada :

« Le cockpit d'un avion n'est pas un endroit adapté pour une femme. Le fait d'être mère est le plus grand des honneurs pour une femme, pas d'être capitaine. »

La pilote de ligne concernée, Carey Smith Steacy, a posté ce message sur Facebook et lui a répondu par médias interposés :

« Cher David, merci pour la note que vous avez laissée discrètement sur votre siège. Je ne partage pas votre opinion selon laquelle le "cockpit" (que nous appelons maintenant cabine de pilotage puisqu'un pénis n'est plus nécessaire [jeu de mot avec "cock", NDLR]) n'est pas un endroit pour une femme. En fait, il n'existe plus d'endroits qui ne soient pas pour les femmes. » (Traduction du HufingtonPost)

Les esprits arriérés ou dérangés qui sont derrière les messages des Sables-d'Olonne et de l'avion n'ont heureusement rien de représentatif (on peut même envisager qu'il s'agit de provocations destinées à créer l'indignation face au sexisme). Mais ils permettent de mettre en avant le combat qu'il reste à mener pour que les femmes soient pleinement acceptées en politique (des élues en témoignent sur ce nouveau Tumblr, "Et sinon, je fais de la politique"), et dans certains métiers.

Le second, derrière son caractère outrancier, « attire l'attention sur l'absence des femmes dans l'aviation », relève Kirsten Brazier, qui organise ce week-end l'événement « Les filles volent aussi » à l'aéroport canadien de Langley

Mine de rien, 8% des Britanniques pensent qu'une femme ne devrait pas être pilote, selon une étude publiée en décembre dernier. La France compte environ 3000 femmes pilotes d'avion, soit 7 % des licenciés, selon l'Association française des femmes pilotes.

inShare

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 13:59

Share1

Les chiffres le prouvent : le principe de parité n'a pas empêché de constituer des listes pour les élections municipales. Pour la première fois, dans toutes les communes de plus 1 000 habitants les listes devaient être composées en alternance d'hommes et de femmes (ou de femmes et d'hommes). C'est la conséquence de la loi adoptée le 17 avril 2013. Cette disposition ne concernait jusque là que les communes de plus de 3 500 habitants.

Cette extension de la parité n'avait pas manqué de heurter quelques sensibilités. Le 6 mars encore dans l'inénarrable Valeurs Actuelles, un article s'en prenant aux « dérives du féminisme » se lamente sur « les difficultés pour les candidats de recruter des femmes volontaires sur leurs listes. » Autre exemple, en octobre dernier, un élu local, Bernard Ronsin, s'emportait : « La parité, c'est une connerie ! On va forcer les femmes à faire de la politique alors qu'elles n'en ont pas forcément envie. Dans ma profession, j'ai affaire à de plus en plus de femmes. Il y en a de très compétentes, mais elles nous pourrissent la vie. Elles seraient mieux avec des casseroles à faire de la confiture. » (Il vient de se voir décerner, pour ses propos, le prix du 'Macho de l'année' des Chiennes de Garde)

N'en déplaise à ces Cassandre, les difficultés n'étaient pas si terribles, puisque sur les 9 734 communes de plus de 1 000 habitants en France, une seule ne compte aucune liste candidate pour les élections municipales.

« L’extension du scrutin de liste proportionnel et paritaire décidé par la représentation nationale a donc bien fonctionné », souligne le ministère de l'Intérieur.

Les élections municipales des 23 et 30 mars conduiront 16 000 femmes supplémentaires à faire leur entrée dans les conseils municipaux des petites communes.

Photo : Le buste de Marianne dans la salle principale de l'Hôtel de Ville de Cognac.Par Pierre-Alain Dorange sur Flickr

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 07:54

45 Mesures pour l'Egalité

Egalité Professionnelle
1. La loi se fait respecter, se renforce et innove
2. L’articulation vie professionnelle – vie personnelle s’améliore… pour les femmes comme pour les hommes
La lutte contre la précarité spécifique des femmes s’est intensifiée
3. Horaires éclatés, temps partiel subi : la lutle contre le travail en miettes
4. Renforcement du soutien aux familles monoparentales
5. Création d’une garantie publique contre les impayés de pension alimentaire
6. L’égalité entre les femmes et les hommes au coeur de la réforme des retraites
La réduction des inégalités entre les femmes et les hommes
est au coeur de la stratégie nationale de sant
é
7. Réduction des inégalités de santé
8. Grossesse et accouchement
9. Le libre choix des méthodes contraceptives réaffirmé
10. Le droit à une Interruption Volontaire de Grossesse renforcé
Les femmes sont mieux protégées contre les violences
11. Rétablissement du délit de harcèlement sexuel
12. Création de l’observatoire national des violences faites aux femmes
13. Amélioration de l’accueil des victimes dans les commissariats et gendarmeries,
et de leur écoute par la plateforme téléphonique « 39 19 »
14. Un parcours de soins pour les femmes victimes de violences
15. Une formation pour tous les professionnels.
16. Une campagne nationale de sensibilisation
17. Mobilisation de la recherche
18. 1 650 solutions d’hébergement d’urgence supplémentaires dédiées
aux femmes victimes de violences d’ici 2017
19. Facilitation du parcours d’autonomie des femmes victimes de violences
20. Le téléphone grand danger généralisé : des femmes protégées, des vies sauvées
21. Renforcement de l’ordonnance de protection
22. Encadrement du recours à la médiation pénale en cas de violences
et meilleure définition des violences psychologiques
23. Protection des femmes étrangères victimes de violences
24. L’éviction du conjoint violent du domicile devient la règle, et non l’exception
25. Renforcement de la lutte contre les mariages forcés et les mutilations sexuelles
26. L’égalité femmes-hommes et la prévention des violences faites aux femmes
au coeur de la nouvelle génération des contrats de ville
La parité devient un réflexe
27. Des études d’impact pour faire avancer les droits des femmes sont prévus avant chaque initiative législative
28. La parité dans tous les scrutins électoraux
29. L’objectif de parité dans toutes les instances consultatives et autorité administratives indépendantes
30. Transparence sur la place des femmes dans les nominations
Les mentalités changent
31. Un programme pour l’égalité dans l’éducation
32. Les modules « ABCD de l’égalité » sont lancés à l’école primaire
33. Les nouveaux enseignants sont formés à l’égalité
34. La France est le premier pays de l’OCDE à installer la parité au coeur de l’Enseignement supérieur
35. 1 000 jeunes en service civique s’engagent dans la promotion de l’égalité
36. Des séances de sensibilisation sont organisées lors des journées Défense et citoyenneté
37. Vers une approche intégrée de l’égalité dans les collectivités territoriales
38. La féminisation des programmes télévisés et radios est en marche dans le service public
39. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel, acteur de l’égalité
40. Dans le spectacle vivant et le cinéma, un changement de culture
41. Dans le monde du sport, des obstacles décisifs franchis
42. « Léa », la première grande campagne nationale de sensibilisation à l’égalité femmes-hommes
43. Mobilisation de toute la société à travers la construction d’un calendrier de l’égalité « le 8 mars c’est toute l’année »
La France à l’avant-garde du combat pour les droits des femmes
44. En Europe, nous avons proposé à nos partenaires les éléments
d’un nouveau pilier de la gouvernance économique
45. Dans les enceintes multilatérales, la promotion de l’égalité et la défense
des droits des femmes est au coeur de notre action diplomatique

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 13:19

nShare

Au Chili, à nouveau présidé par Michelle Bachelet, Isabel Allende va devenir la première femme à présider le Sénat. De quoi « légitimer définitivement la présence des femmes à des positions de pouvoir ».

Isabel Allende sera la nouvelle présidente du Sénat chilien. C'est ce qu'ont décidé les partis de la coalition qui a porté la gauche au pouvoir en décembre dernier. Isabel Allende avait déjà présidé la Chambre des députés de 2003 à 2004. A la tête du Sénat, c'est à elle qu'il reviendra de remettre l'écharpe présidentielle à Michelle Bachelet. Cette dernière, qui a déjà occupé la présidence du pays de 2006 à 2010, sera officiellement investie le 11 mars après sa large victoire en décembre.

Isabel Allende passant l'écharpe présidentielle au cou de Michelle Bachelet, « c'est une photo qui fera le tour du monde », commente le sénateur socialiste Fulvio Rossi. En soulignant que « la présence de deux femmes aux postes les plus importants du pays, à la présidence de la République et au Sénat, vient légitimer définitivement la présence des femmes à des positions de pouvoir et la participation des femmes en politique ».

Fin janvier, Michelle Bachelet avait déjà présenté la composition de son futur gouvernement, qui sera aussi le plus féminisé le l'histoire du pays : il comptera 23 ministres, parmi lesquels 9 femmes.

L'Amérique latine, connue pour son machisme, compte aujourd'hui un nombre record de femmes au pouvoir. Outre le Chili, des présidentes dirigent l'Argentine, le Brésil et le Costa-Rica.

La présence de ces deux femmes aux deux principales fonctions politiques du Chili présente également une forte valeur symbolique au regard de l'histoire du pays. Isabel Allende est la fille de l'ancien président socialiste Salvador Allende, renversé par un coup d’État en 1973. Le père de Michelle Bachelet, général fidèle au président, avait alors été torturé à mort.

Photos : Isabel Allende le 13 décembre 2009 par Alex Fuentes sur Flickr / Michelle Bachelet le 2 février 2012 par UN Women sur Flickr.

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 16:52

Je vous recommande vivement de visionner la plaidoirie de Yasmina Attia, avocate tunisienne, lauréate du concours 2014 des plaidoiries d'avocats, qui s'est tenu dimanche dernier à Caen. Le jihad au féminin c’est-à-dire la traite et l’exploitation sexuelle des fillettes au nom de la religion.

https://www.youtube.com/watch?v=ORxcDdkCEcM

Merci à Nicole Raffin d’avoir transmis cette information

Michèle Vianès

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 09:15

D'aDans les Nouvelles newsnShare15

75% des « femmes privilégiées » interrogées par le réseau EPWN se disent insatisfaites de leur rémunération. Mais la moitié d'entre elles admet ne pas négocier d'augmentation.

Pour voir leur salaire augmenter comme celui des hommes, les femmes en entreprise doivent compter sur elles-mêmes. C'est ce que souligne le réseau européen de femmes cadres et entrepreneures EPWN dans une enquête auprès de ses membres, dont les résultats ont été publiés lundi 4 novembre.

Elles sont plus de 800 à y avoir répondu - « des femmes bien dotées, de par leur formation et leur profil professionnel », et dont la moitié de celles qui vivent en couples ont un salaire le plus élevé que leur conjoint.

« Pas préparées pour une négociation salariale »

Pour autant, ce sont aussi des femmes qui se disent mal à l'aise dans leur environnement de travail : 75% ne sont pas satisfaites de leur rémunération. Et elles ne sont que 37% à penser que les femmes et les hommes sont traités de façon égale dans leur entreprise. Ce pourcentage tombe même à 29% en France.

Mais, comme le remarque amèrement l'étude, bien que ces femmes se montrent insatisfaites de leur salaire, « elles demeurent globalement passives sur cette question » : seule la moitié des répondantes ont entrepris des initiatives personnelles pour négocier leur salaire. Elles admettent d'ailleurs « éprouver des difficultés à demander une augmentation, ne se sentent pas préparées pour une négociation salariale et pensent que c’est plus difficile pour une femme que pour un homme. »

« Comprendre que les augmentations de salaire ne sont pas attribuées au mérite »

Pour les auteures de l'étude, il s'agit là du « complexe de la bonne élève » : « je travaille bien à l’école, je fais bien mon travail dans mon entreprise, j’attends qu’on remarque ces efforts et qu’on m’en félicite par une augmentation. » Mais si la méritocratie a encore un sens dans le cadre scolaire, elle est absente du cadre professionnel, souligne l'étude. Et l'EPWN de lancer ce pavé : « N’est-il pas temps pour les femmes de se réveiller? Comprendre que les augmentations de salaire ne sont pas attribuées au mérite. »

Un constat à développer, car l'EPWN ne manque pas de le remarquer : si la situation apparaît ainsi défavorable aux « femmes privilégiées » qui ont répondu à cette étude, « que penser de la situation des femmes qui n’ont pas eu la même chance de développement scolaire et professionnel ? »

Ironique équilibre

Comme le montre le graphique ci-dessous, issue de l'enquête EPWN, le seul domaine pour lequel les femmes se sentent légèrement mieux considérées que les hommes est celui de l’équilibre vie professionnelle / vie privée.

Une ironie que ne manque pas de souligner l'étude : « le seul point où les femmes expriment ressentir un support de la part des organisations est dans le domaine de l’équilibre de vie – leur permettant de continuer à assurer leur double journée ! Implicitement cette position contribue à empêcher les hommes de s’engager davantage dans leurs vies domestiques et familiales. »

inShare15

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans Femmes
commenter cet article
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:36

Quand Michèle Alliot-Marie nie le sexisme

Share

« Peut-être faudrait-il un ministère du droit des hommes ? » déclare l'ancienne ministre en s'appuyant sur un gros mensonge : des gouvernements de pays nordiques compteraient 80% de femmes.

Dans un entretien au site Atlantico, mercredi 19 février, Michèle Alliot-Marie se livre à un exercice de déni. Le sexisme est derrière nous, laisse entendre l'ancienne ministre et présidente du RPR.

Michèle Alliot-Marie s'en prend notamment à la mise en place de quotas pour féminiser certaines instances - même si c'est son parti qui a lancé le mouvement dans les conseils d'administration. Certes, on ne peut pas sur ce point la taxer de mauvaise foi : elle s'est toujours élevée contre le principe des quotas. Mais sa formule dans Atlantico laisse perplexe: « J’estime que les quotas ont une utilité pour le lait ou pour les vaches, mais qu’ils ne sont pas faits pour les humains ».

L'ancienne ministre minimise par ailleurs les attitudes sexistes en politique (comme les sifflets accompagnant Cécile Duflot en robe à l'Assemblée) : « Il ne faut pas non plus faire des fixations et jouer les féministes effarouchées comme dans certains pays, un sifflet admiratif pour une femme n’est pas nécessairement désagréable ».

Le faux exemple nordique

Une autre de ses observations verse franchement dans l'affabulation. La tête de liste UMP aux élections européennes dans le Sud-Ouest laisse entendre que ce ne sont plus les femmes, mais les hommes, qui seraient désormais à plaindre.

Quand on lui demande de quoi le ministère « du droit des femmes » (sic 1) est un symptôme, elle répond : « Peut-être faudrait-il un ministère du droit des hommes ? Dans un certain nombre de pays nordiques, les femmes représentent jusqu’à 80 % des membres du gouvernement ». Pure invention de sa part. Seul le gouvernement suédois compte plus de femmes que d'hommes : 13 sur 24. On est très loin des 80%. Le gouvernement norvégien est strictement paritaire.

Partout ailleurs en Europe les gouvernements comptent une majorité d'hommes... et même 80% d'hommes, ou plus, dans « un certain nombre de pays » de l'Union européenne : 13 sur 28, précisément., soit quasiment la moitié. La moyenne dans l'UE est de 25% de femmes dans les exécutifs (Voir les chiffres de la commission européenne).

1) erreur, Ministère des droits des femmes.

Lait maternel genré ? La presse confond femmes et vaches

nShare

La composition du lait maternel différerait selon le sexe du bébé ? La presse détourne, une fois encore, les conclusions d'une étude scientifique. L'auteure s'en insurge.

« Le lait maternel est différent pour les garçons et les filles ! » Ces derniers jours ce titre est apparu sur de nombreux sites d'information pour évoquer des travaux présentés vendredi 14 février.

Les articles, qui s'appuient à peu près tous sur une dépêche de l'AFP, enchaînent : « les petits garçons ont du lait plus riche en graisse et en protéines, donc énergétique, tandis que les petites filles obtiennent de plus grandes quantités de lait ». Et de citer Katie Hinde, biologiste de l'université de Harvard et principale auteure de l'étude : « Les mères produisent des recettes biologiques différentes pour un garçon et pour une fille ».

Voilà pour l'histoire médiatique. Mais la vérité est quelque peu différente... Et c'est Kate Hinde elle-même qui s'insurge contre les simplifications, voire les contre-vérités, qu'elle peut lire sur ses travaux.

Chez les singes et les vaches, pas forcément chez les humains

Elle se doit donc de rétablir la vérité sur son blog : « La 'recette biologique' du lait peut être différente selon le sexe du bébé chez certaines espèces, dans certaines circonstances. » Ce que la presse associe aux humains est en fait ce que les scientifiques constatent chez les singes rhésus. Et chez les vaches, pour ce qui est de la dernière étude, expliquée le 3 février par la biologiste.

Mais chez les humains « il n'existe que 5 études qui comparent le lait maternel pour les garçons et pour les filles. Et certaines montrent des différences, d'autres non. » Impossible, donc, de tirer des conclusions sur le lait maternel humain, insiste Kate Hinde, en dénonçant la tendance des médias à créer des titres pour faire du clic au détriment de la vérité – ou du doute - scientifique.

La biologiste salue toutefois une dépêche de l'agence AP (en anglais), qui colle bien davantage à la réalité de l'étude. Mais la presse française s'appuie quasi-exclusivement sur l'AFP et a donc repris à son compte cette approche biaisée.

C'est loin d'être la première fois en matière de « journalisme scientifique ».

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 11:40

Paternalisme lubrique au journal Le Point

inShare

Le journaliste Frédéric Lewino, filmé devant une paire de seins, parle de femmes journalistes « canon » pour présenter un dossier sur Manuel Valls.

D’abord le décor : des seins. Frédéric Lewino, journaliste chargé de présenter un sujet d’analyse politique sur Manuel Valls est filmé devant une paire de seins faisant la couverture d’un ancien numéro du Point . Pas le numéro de la semaine, pas un numéro qui évoque le sujet de la vidéo. Un numéro racoleur sur la chirurgie esthétique. Quel rapport avec le sujet qu’il va présenter ? Aucun.

Ensuite quelques mots d’introduction : « Depuis la création du Point, nous avons toujours eu la chance d’avoir des journalistes politiques femmes non seulement excellentes mais aussi des canons... ». Quel rapport avec le sujet qu’il est supposé introduire ? Aucun, puisqu’il passe ensuite la parole à la journaliste politique Charlotte Chaffanjon qu’il rejoint pour parler de la dégringolade dans les sondages de Manuel Valls.

Sur Twitter Charlotte Chaffanjon commente simplement « Je laisse à @flewino le soin d'expliquer le sens de son intro que j'ai découverte une fois publiée ! #lepoint »

Puis Sophie Gourion, auteure du blog « tout à l’égo » (et collaboratrice occasionnelle aux Nouvelles NEWS - voir A qui appartiennent les seins d’Angelina Jolie? Et ceux des femmes en général) lui décerne « le prix du gros beauf sexiste du jour » , ce à quoi Lewino répond « T'es canon, toi aussi ma chérie... ». S’en suivent de croustillantes répliques de Sophie Gourion qui ne lui a pas demandé de lui décerner un « certificat de baisabilité ». Dans un billet, elle rappelle que ce n’est pas la première fois que le mufle réduit les femmes à leurs seins. Evoquant l'anniversaire de la mort de Jayne Mansfield, il l'avait appelée "la plus belle poitrine d'Hollywood" et ironisait sur l'existence de son cerveau (écrasé lors de l'accident.)

Et la direction du Point, manifestement, n'y voit aucun inconvénient. (Mise à jour, 18 février : le rédacteur en chef du Point.fr, Jérôme Béglé, le confirme à @rrêt sur Images : "Pas de problème, il n'y a jamais eu de polémique en interne".)

Tout cela relève de ce que Natacha Henry appelle le « paternalisme lubrique » (un livre qu’elle vient à nouveau de rééditer). Ce comportement qui se donne l’apparence d’une drague lourdingue vise à écraser les femmes en les réduisant à leur sexe. Au passage, le paternalisme lubrique sert à contester la légitimité des femmes dans certaines fonctions. Ici journaliste.

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry
commenter cet article