Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 13:05

Lu dans "Nous, c'est la culture" :

Cher Monsieur Wauquiez,

Au cas où cela vous aurait échappé, la France est en deuil.

Jamais notre devise républicaine — celle-là même qui fonde nos valeurs et nous assure la paix civile — n’a revêtu autant de sens et d’importance qu’aujourd’hui.

Les terroristes s’attaquent à un pays libre fait de citoyens égaux et fraternels. Ils pensent nous atteindre par la terreur, pour mieux nous diviser et nous faire pointer du doigt nos compatriotes musulmans. Ceux-là même que vous avez pris l’habitude de stigmatiser à longueur de propos, dans le sillage de votre ami Patrick Buisson.

La culture fait partie des symboles visés par ces ennemis de la démocratie. Ce fut le cas à Tunis contre le musée du Bardo. Ce fut le cas à Palmyre, à Tombouctou, à Bamyan, à Nimroud. Ce fut le cas à Charlie Hebdo en janvier. C’est aujourd’hui le cas avec la salle de concert du Bataclan à Paris, symbole du drame et lieu d’un véritable carnage.

Il s’agit dans ce dernier cas comme dans tous les autres d’un “nettoyage culturel” destiné à “accentuer la désintégration de nos sociétés”, pour reprendre les termes de la directrice générale de l’Unesco le 29 juin dernier.

Le piège est là, devant nous. Les responsables politiques ont un devoir : celui de ne pas y sombrer. La plupart de vos amis l’ont compris, tels Alain Juppé ou François Fillon qui ont appelé à faire bloc derrière le Président de la République. Et vous, qu’avez-vous fait ? Vous avez sauté dans le piège à pieds joints !

Ce matin, alors même que plus de 120 familles attendent de récupérer la dépouille de leur proche et qu’une centaine d’autres victimes sont encore à l’heure qu’il est entre la vie et la mort, vous avez décidé de faire la tournée des médias pour proposer une mesure illégale d’internement des personnes soupçonnées de lien avec le terrorisme, pensant sans doute rafler la mise électorale en plein drame humain. Vous l’avez fait au petit matin, pour être bien sûr d’avoir des reprises dans les matinales et éditions spéciales.

Vous êtes, Monsieur, indigne de votre mandat de député.

Vos brillantes études à l’ENA vous ont pourtant appris à réfléchir avant de parler et à respecter les morts. Si ce n’est vos études, disons alors votre famille, qui connaît par coeur l’histoire du plateau Vivarais-Lignon ou celle de la Maison d’Izieu, deux symboles de la grande Région que vous aspirez à présider.

Par vos propos ce matin au micro des différentes télés et radios, vous avez franchi la limite de l’acceptable, et partant, vous vous êtes couvert de ridicule et disqualifié électoralement.

Les citoyens de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes vous conseillent désormais de vous taire, et vous demandent de respecter le deuil des familles des victimes, qui est aussi le deuil de tout un peuple.

Partager cet article

Repost 0
Danièle Soubeyrand-Géry - dans informations